Emploi
Prime d’activité : Faut-il déclarer son salaire brut ou net ?

Prime d’activité : Faut-il déclarer son salaire brut ou net ?

La prime d’activité est un revenu complémentaire de trois mois renouvelables versé par la caisse d’allocations familiales (CAF). Seules les personnes ayant de faibles revenus peuvent percevoir cette somme. Elle leur garantit un certain pouvoir d’achat et leur aide à arrondir les fins du mois. Découvrez ici les revenus à déclarer, les conditions pour bénéficier de cette prime, et comment réaliser une demande pour l’avoir.

Prime d’activité et salaire net

Selon l’article R844-1 du code de la sécurité sociale, les ressources qui découlent d’une activité professionnelle constituent un revenu salarial. En règle générale, la prime d’activité se calcule avec le salaire net indiqué sur la fiche de paie. Pour une déclaration trimestrielle, ce sont les salaires nets qui sont toujours retenus.

Si vous voulez effectuer une simulation, le site de la CAF est disponible pour connaître le montant estimé. Retenez que le calcul de la prime d’activité est la différence entre le montant forfaitaire additionné d’une fraction des revenus professionnels et des ressources du foyer. Notez que les revenus professionnels sont de l’ordre de 61 % dans le calcul.

Par ailleurs, le montant forfaitaire évolue en fonction de la composition du foyer et du nombre d’enfants en charge. Il est de 50 % pour un foyer de deux personnes, de 30 % pour une personne vivante au foyer et à la charge de l’intéressé et de 40 % lorsque le foyer dénombre plus de deux enfants avec des personnes de moins de 25 ans. Pour des personnes isolées, il est majoré de 128, 412 %.

Prime d’activité et conditions

Qu’il soit en métropole ou en outre-mer, tout citoyen français, majeur, exerçant une activité professionnelle peut avoir une prime d’activité. Plusieurs catégories de personnes entrent en jeu et peuvent y prétendre. Deux paramètres sont ici à prendre en compte : la situation familiale (célibataire ou en couple, avec ou sans enfants) ainsi que la situation professionnelle (étudiant, travailleur indépendant ou travailleur handicapé). Découvrez les différents seuils s’appliquant à chaque situation.

Célibataire, en couple, avec ou sans enfants

Comme salaire maximal, les personnes célibataires doivent recevoir 1500 euros par mois et avec un enfant 2200 euros. Tandis qu’un couple sans enfants, un parent isolé avec un enfant à sa charge, les ressources du foyer ne doivent point dépasser les 2200 euros mensuels.

Pour un couple avec deux enfants, les ressources familiales ne doivent pas dépasser 2900 euros. Avoir un nombre d’enfants à sa charge représente des parts additionnelles donnant accès à de nouveaux droits.

Étudiants

Pour les étudiants, il faut qu’ils détiennent une activité professionnelle. Ils peuvent être soit salariés, en stage ou en apprentissage. Leur revenu mensuel doit être inférieur à 78 % de la rémunération minimale légale, le SMIC.

Travailleurs indépendants

Généralement, les travailleurs indépendants ne perçoivent pas de salaire, ils doivent donc renseigner leur chiffre d’affaires. Si vous êtes entrepreneur, vous ne devez pas renseigner les différents abattements légaux professionnels s’appliquant pour le calcul des impôts.

Ainsi, pour un artisan ou une profession libérale, son chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 32 900 euros. Pour le commerçant, 82 200 euros est le chiffre d’affaires limité. Le même cas est relatif aux exploitants agricoles.

Travailleurs handicapés

Pour les travailleurs handicapés, la prime d’activité prend en considération les revenus ainsi que l’allocation adulte handicapée (AAH). Dans le cas où le revenu mensuel est inférieur à 29 %, alors l’AAH n’est pas prise en compte dans le calcul, par contre s’il est supérieur à 29 %, le calcul considère l’AAH.

Demande et déclaration de prime d’activité

Pour faire la demande de prime d’activité, il suffit de se diriger directement vers le site internet de la CAF avec votre numéro d’allocataire et votre code secret. Rendez-vous directement dans votre CAF si vous n’arrivez pas à effectuer une demande en ligne. Les personnes qui peuvent utiliser le site web de la CAF sont celles qui dépendent du régime général. Le site de la mutualité sociale agricole (MSA) quant à lui, est dédié aux personnes qui sont soumises au régime agricole.

Outre cela, vous devez renseigner l’ensemble de vos ressources. Sachez que la prime d’activité est réexaminée selon les changements de votre situation familiale et professionnelle. Toutefois, il est fortement recommandé de faire la demande avant la fin du mois en cours pour toucher la prime le mois suivant. Si les conditions ne sont plus requises pour en bénéficier, le montant alloué cessera dès le 1er jour du mois à venir.

En définitive, recevoir sa prime d’activité est une opportunité à saisir pour les personnes avec des revenus salariaux en baisse. Il est nécessaire de renseigner le salaire net. Pour en tirer profit, des paramètres seront pris en considération selon votre situation professionnelle ou familiale. La CAF est disponible pour d’autres informations supplémentaires.

Salaire brut, salaire net, pourquoi une telle différence ?

Lorsqu’on recherche du travail, le salaire indiqué par les entreprises est toujours exprimé en brut. Cela permet au candidat qui postule de pouvoir comparer les offres de manière plus juste. Mais qu’englobe exactement le salaire brut ?

Le salaire brut

Le salaire brut est obligatoirement inscrit sur le contrat de travail de chaque salarié et figure sur le haut de sa fiche de paie. On calcule ce salaire de base en multipliant le nombre d’heures mensuelles inscrites au contrat par le taux horaire. Il s’agit d’un montant global qui inclue toutes les charges et cotisations obligatoires, parmi lesquelles l’assurance-maladie, chômage, retraite et la cotisation vieillesse. Ces cotisations à taux fixe se calculent sur le salaire brut, y compris sur les primes et gratifications perçues par le salarié sur la période. À l’heure actuelle, le montant des charges salariales déduites sur le salaire brut représentent en moyenne environ 22 %. Afin d’en savoir plus sur les autres cotisations qui entrent dans le calcul salaire brut net, consultez un site spécialisé dans ce domaine.

Les éléments qui modifient le salaire brut

Parmi les éléments qui modifient le salaire brut, on trouve les absences du salarié (maladie, maternité, etc.), son temps de travail effectif (plein temps, temps partiel, etc.), les primes et autres gratifications.

Le salaire net

Le salaire est donc la somme créditée sur le compte en banque du salarié, une fois les cotisations salariales déduites. Cependant, pour un montant de salaire brut équivalent, deux salariés peuvent percevoir un salaire net bien différent. Cet écart est lié à la situation individuelle du salarié. En effet, certaines cotisations sont en lien direct avec le temps de travail, le statut du salarié et sa situation personnelle.

Les éléments qui font varier le salaire net

Plusieurs postes peuvent venir modifier le salaire. Il s’agit tout d’abord du montant de la cotisation obligatoire pour la mutuelle. Selon l’option retenue par le salarié (individuelle ou familiale) et le taux de couverture, le montant déduit ne sera pas le même. Par ailleurs, avec l’arrivée du prélèvement à la source, le montant porté en déduction devient lui aussi une source d’écart entre deux salariés travaillant sur un poste équivalent. Certains écarts sont également liés au statut du salarié. En effet, les cadres sont soumis à certaines cotisations obligatoires, notamment au niveau de la prévoyance.

Les charges patronales

Les charges patronales sont très importantes. En effet, si les charges salariales représentent environ 22 %, les charges patronales peuvent parfois dépasser 40 % du salaire brut. Ce montant fait partie des éléments pris en compte par l’employeur pour calculer le coût total d’un poste salarié.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.