Formation professionnelle
Formation professionnelle en logistique : Quelles débouchées ?

Formation professionnelle en logistique : Quelles débouchées ?

Que ce soit dans le transport routier, aérien, maritime ou ferroviaire, les entreprises du secteur ont toujours besoin de professionnels logisticiens de tous niveaux. Ainsi, avec la mondialisation des échanges, suivre une formation professionnelle en logistique renferme de nombreux débouchés. Focus sur les différents débouchés d'une formation professionnelle en logistique.


L’affréteur

Si vous êtes passionné de l'import-export, l'affréteur est l'un des débouchés qu'offre une formation professionnelle en logistique. Représentant l'intermédiaire entre le transporteur et le client qui a des marchandises à expédier, l'affréteur est en quelque sorte, l'organisateur des transports. Ainsi, l'affréteur se charge de rechercher les meilleurs techniques de transport pour satisfaire le client. Il s'agit ici du trio temps, trajet, coût.

En ce qui concerne le lieu de travail, l'affréteur est généralement présent dans les entreprises de transports et de logistique. On peut par exemple citer : chez les transitaires, dans les entrepôts et dans les industries.

Parlant de sa mission, l'affréteur a pour mission principale de trouver le meilleur rapport qualité-prix afin d'acheminer les marchandises du client. Ensuite, l'affréteur a pour seconde mission de transporter aussi les voyageurs. Tout ceci, l'affréteur doit le réaliser dans le strict respect des délais impartis. Que ce soit national ou international, dans le souci de réussir sa mission, l'affréteur doit se doter de toutes les ressources nécessaires pour le transport des produits.

En ce qui concerne le diplôme ou la formation, il est important de noter qu'on peut devenir affréteur suite à un niveau dans les domaines suivants :

  • Bac professionnel en logistique,
  • Bac + 2 en transport, en logistique ou en gestion des marchandises,
  • Licence professionnelle en transport et logistique,
  • Master en droit des transports et logistique.

Côté salaire, l'affréteur commence le plus souvent sa carrière avec un salaire d'environ 1 600 € brut mensuel. En fin de carrière, son salaire s'élève à 3 000 € environ.

Agent d’escale aéroportuaire

L’agent d’escale aéroportuaire est réservé aux amoureux du monde aéroportuaire. L’agent d’escale aéroportuaire est celui-là même qui est chargé de l'accueil, de l'information ainsi que de la prise en charge des clients dans les aéroports (arrivées et départs). Pour mener à bien sa mission, il est placé sous la responsabilité du chef d’escale aéroportuaire.

De ce qui est de son lieu de travail, l’agent d’escale aéroportuaire est présent dans les aéroports, précisément dans les guichets d’accueil des passagers d’un aéroport.

L’agent d’escale aéroportuaire a plusieurs fonctions. Tout d'abord, il est chargé de prendre en charge les clients lors de l'embarquement (en partance), au débarquement (à l'arrivée), ou en correspondance (transit). Ensuite, l'agent d'escale aéroportuaire est également chargé de procéder à l'enregistrement des passagers et leur bagage. Il facilite aussi toutes les formalités de correspondances. En plus, si besoin y est, il s'occupe de la prise en charge des enfants en bas âges qui ne sont pas accompagnés, des personnes très âgées ou handicapées.

Pour devenir agent d’escale aéroportuaire, une pratique de l'anglais courant et un niveau minimum bac sont obligatoires. Il y a aussi des niveaux dans des domaines spécialisés qui sont requis :

  • certificat d’agent d’escale en aéroport délivré par une école reconnue et certifiée,
  • Licence professionnelle en logistique et transports internationaux,
  • BTS en tourisme fusionné aux BTS AGTL et VPT.

Il faut noter que les salaires peuvent varier en fonction de la compagnie aérienne dans laquelle se trouve l'agent d'escale aéroportuaire. Ainsi, pour un agent d'escale débutant, il faut compter environ 1 500 € bruts par mois + indemnités en cas d'horaires décalés.

L’auxiliaire ambulancier

Sur prescription médicale, l’auxiliaire ambulancier assure le transport des malades grâce à un véhicule sanitaire. Le type de véhicule sanitaire utilisé est le plus souvent un véhicule léger ou VSL. Dans une ambulance, l’auxiliaire ambulancier apporte une assistance à l’ambulancier.

L’auxiliaire ambulancier exerce ses fonctions généralement dans les établissements de santé publique ou privée. Il peut aussi travailler au sein d'une entreprise privée qui assure le transport des malades.

L'une des missions premières de l’auxiliaire ambulancier est le transport de malades dans un VSL. Il veille à la sécurité du patient. Il peut aussi venir en aide à l'ambulancier pendant le transport en ambulance. Pour ce faire, l’auxiliaire ambulancier assiste l'ambulancier en cas de manutention, de conduite, de brancardage et apporte des soins de première nécessité au malade. Enfin, il peut apporter une participation active lors de la prise en charge d'urgence du patient.

Pour devenir auxiliaire ambulancier, vous devez posséder obligatoirement une validation qui est délivrée après une évaluation de compétences, ainsi qu'une formation d'une durée de 70 h.

Pour la réalisation, vous pouvez passer par un institut de formation d'ambulancier, afin d'obtenir une attestation de formation. Il s'agit alors, d'une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier ou une attestation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2. Avant de suivre la formation, il faut avoir le permis B, une attestation préfectorale indiquant votre aptitude à conduire une ambulance, un certificat de vaccination et un certificat de non-contre-indication.

Côté salaire, il est rémunéré au SMIC.

Le cariste

Le cariste est celui qui assure l'acheminement de matériaux ou de produits pour satisfaire les besoins d'une entreprise. De ce fait, le cariste, est beaucoup plus connu dans la manipulation des objets à la main, ou grâce aux engins spéciaux tels que : les grues, chariots, transpalettes, les tracteurs.

Il exerce ses fonctions en grande partie dans les magasins, les entrepôts, sur un quai ou dans un milieu bruyant.

Sa mission consiste à charger, décharger des charges lourdes, à stocker des marchandises et alimenter certains entrepôts de fabrication en produits.

Pour devenir cariste, vous devez obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES).

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.